Actuaciné - Gatsby le Magnifique en ouverture du Festival de Cannes

Publié le 12 Mars 2013

  Il y a quelques jours, Steven Spielberg était officiellement désigné comme Président du Jury du 66e Festival de Cannes. On connaît désormais le film qui en fera l’ouverture: Gatsby le Magnifique.

 

   Réalisé par Baz Luhrmann, Gatsby le Magnifique est adapté du roman éponyme de Francis Scott Fitzgerald. Au début des années 20, Nick Carraway narre sa découverte de l’univers mondain, festif et faussement frivole de Jay Gatsby. On sait peu de chose sur le mystérieux millionnaire, mais au travers des yeux de Nick, on découvre que derrière l’apparente vie de plaisir se cache une profonde mélancolie, et une passion indéfectible de Gatsby pour son amour de jeunesse, Daisy. Mais Daisy est mariée à Tom Buchanan, qui la trompe avec Myrtle, la femme de George. Jordan Baker, une amie de Daisy, vient compléter la troupe. Le roman est une immense scène, qui ne s’écarte que ponctuellement de la résidence de Gatsby, où faux-semblants, indifférence factice et insouciance perdue se mêlent entre ces différents comédiens. Pourtant les masques finissent par tomber, sans que quiconque en sorte gagnant. Les œuvres de Fitzgerald sont marquées par la résignation et la nostalgie de cette "Génération perdue" de l’entre-deux-guerres à la recherche de son Paradis Perdu. On retrouve dans Gatsby le Magnifique cette atmosphère de langueur et de tristesse dissimulée des gens jeunes et riches à qui la vie offre tout mais qui ont perdu leurs illusions et peut-être le plus grand des trésors : leurs espérances.

 

http://www.vodkaster.com/var/vodkaster/storage/images/media/images/gatsby-le-magnifique/27747695-1-fre-FR/Gatsby-le-magnifique_scaledown_450.jpg 

  Baz Luhrmann et Craig Pearce doivent relever un défi que l’on retrouve fréquemment dans les adaptations de roman : transposer la narration à la première personne à l’écran. Au vu du résumé du film, les deux scénaristes ont choisi de faire de Nick l’auteur du roman, qu’il écrit ainsi « sous nos yeux », à la manière de Christian dans Moulin Rouge. La bande-annonce laisse entrevoir l’utilisation de la voix-off, mais il est possible qu’elle ne soit que ponctuelle.

Cette bande-annonce est également révélatrice du ton donné au film : un univers très visuel, coloré, avec cette atmosphère baroque typique des films de Luhrmann (Roméo+Juliette et Moulin Rouge). L’époque s’y prête, et l’ambiance volontairement floue du roman laisse une grande place à l’improvisation. Gatsby le Magnifique est d’abord une œuvre intuitive, que chacun appréhende à sa manière et dont les interprétations sont multiples : l’intérêt de l’adaptation vient du parti-pris du réalisateur, volontairement novateur, tout comme le récent Anna Karénine de Joe Wright. Cependant, Baz Luhrmann arrivera-t-il à conserver l’essence du roman derrière cet esthétisme ? Œuvre de l’apparence, Gatsby le Magnifique n’en demeure pas moins un roman profond, dont les enjeux ne doivent pas être oubliés. La folie est présente, mais teintée de mélancolie. Je fais confiance pour cela aux interprètes du couple-phare. Carey Mulligan était une évidence : elle possède la grâce et l’éclat évanescent de Daisy. Quant à Leonardo Di Caprio, qui succède à Robert Redford, il a prouvé depuis longtemps qu’il avait la carrure et la nuance pour porter un personnage aussi emblématique, d’un charisme indéniable mais aussi d’une grande fragilité. L’éclectisme du casting (Tobey Maguire, Isla Fisher, Joel Edgerton…) s’ajoute à la singularité du film, qui promet d’être aussi inclassable que le roman et surtout, de déchaîner les passions si les attentes sont à la hauteur de la dimension de l’œuvre originale. Plaire ou ne pas plaire ? Réponse le 15 mai.

 

Bonus :

La magnifique série d'affiches des personnages du film :

 

http://www.lyricis.fr/wp-content/uploads/2012/11/The-Great-Gatsby-Affiche-Leonardo-DiCaprio.jpg  http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/86/89/36/20402169.jpghttp://www.filmdeculte.com/photos/8/6/3/540*720/GATSBY-LE-MAGNIFIQUE-premiere-affiches-chatoyantes-pour-le-nouveau-Baz-Luhrmann-36833.jpghttp://fr.web.img2.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/86/89/36/20398814.jpghttp://img.filmsactu.net/datas/films/g/a/gatsby-le-magnifique/xl/gatsby-le-magnifique-photo-50d05af1dba03.jpghttp://www.pariscine.com/sites/default/files/posters/great_gatsby_debicki.jpg

Rédigé par Captain Mel

Publié dans #Cinéma

Commenter cet article

Véro 19/03/2013 16:53

Pas facile de passer après Robert Redford !! mais j'ai hâte de voir ce film.
Les affiches sont effectivement très réussies.

Captain Mel 20/03/2013 20:35



Effectivement, je n'ai pas vu la première adaptation, mais je sais que le défi est grand !