Première aux mots d'argent (& actuaciné Iron Man 3)

Publié le 5 Mars 2013

  La sortie demain de leur nouveau numéro me permet de vous parler d’un magazine que j’admire et envers qui je suis redevable : Première.
Pour les (rares) personnes qui n’auraient jamais croisé leurs superbes couvertures en devanture de kiosque, Première officie sur le cinéma depuis 37 ans et 433 numéros. Il mêle actualités, critiques, interviews et reportages et enfin rubrique DVD/Blu-Ray.
 
http://www.relay.com/Covers/FicheProduit/11238.jpg
 
  J’ai découvert Première en décembre 2008 et ne l’ai pas quitté depuis. Il était parfait pour ma situation de néophyte en matière de cinéma sans pour autant céder à la simplicité : les premières lectures n’étaient pas toujours faciles car il me restait à acquérir tout un vocabulaire et une expérience du monde du cinéma, mais cette découverte s’est faite en douceur et à petits pas. Première a le mérite de rester grand public tout en convenant aux initiés, notamment dans ses critiques. Je partage généralement leurs avis, ce qui explique en partie la confiance que je porte au magazine, mais elles possèdent surtout deux atouts très importants à mes yeux. D’une part les journalistes jugent les films pour ce qu’ils sont (d’où la variété des films obtenant trois étoiles). D’autre part, les critiques ont généralement tendance à faire ressortir le positif du film, ce qui pour moi est une preuve d’intelligence, car rares sont les films sans aucun intérêt (je ne dis pas non plus que j’exclus cette situation, mais descendre un film est le plus souvent contre-productif : même si l’avis est négatif, l’argumentation et la nuance permettent d’alimenter le débat).
     http://www.blogvedete.com/wp-content/gallery/premiere-magazine-johnny-depp/johnny-depp-sexy-premiere-2011.jpg
Les interviews sont quant à elles toujours intéressantes et enrichissantes ; s’il est vrai qu’elles doivent pour beaucoup à la personne interrogée, la manière dont elles sont menées revêt une grande importance et évite un trop grand nombre de redites avec d’autres magazines. La diversité des personnes interrogées est une autre preuve de la volonté de toucher un public aussi large que les genres du cinéma : stars du moment, acteurs et actrices en devenir, monstres sacrés du cinéma, plus ou moins sous les feux des projecteurs, méritant ou non la place qui leur est donnée. Mais chaque lecteur peut ainsi y trouver son compte, et cet espace de parole qui est accordé peut amener de belles surprises.
 
http://www.relay.com/Covers/FicheProduit/46293.jpg
 
  C’est devenu une véritable love story, mais qui va plus loin que le respect que je porte à Première. Ce que j’ai pu apprendre du cinéma, les choix que j’ai pu faire ont été (majoritairement) guidés par Première, et m’ont permis jusqu’à aujourd’hui de développer mon esprit critique ; si je me rends compte de mes limites et de ce qu’il me reste à acquérir, la progression a été grande depuis quatre ans, que ce soit dans ma culture cinématographique, et j’espère, dans ma manière d’appréhender les films. Plus important encore, cet amour du cinéma, cette envie de l’écran et de ce qu’il peut offrir, je les ai découverts grâce àPremière. Aujourd’hui, en plus d’espérer pouvoir profiter encore longtemps des lumières de ses journalistes, j’adresse un immense merci à Première, qui représente, un peu quand même, mon idéal de cinéma.
                                    
Bonus :
  Si j’ai décidé d’écrire cet article aujourd’hui, c’est pour vous signaler que le nouveau numéro est en kiosque demain – et il a comme très bonne idée d’afficher en couverture Robert Downey Jr (que je considère comme l’un des meilleurs acteurs de sa génération voire de tous les temps), avec une photo qui « déchire » comme souvent. Un extrait de l’interview de Shane Black, réalisateur d’Iron Man 3, est disponible sur le site internet (très bon complément du magazine). Cette interview aura lancé une rumeur, puisque Shane Black n’exclue pas la possibilité d’une suite. Iron Man 3 clôturera-t-il les Iron Man ou l’ère Robert Downey Jr ? Ou la phase 2 de Marvel donnera-t-elle une suite à ce troisième volet ? Affaire à suivre dans les années qui viennent.
 http://cdn-premiere.ladmedia.fr/var/premiere/storage/images/cinema/news-cinema/robert-downey-jr-pete-un-boulon-en-couverture-de-premiere-3683976/66813750-1-fre-FR/Robert-Downey-Jr.-pete-un-boulon-en-couverture-de-Premiere_portrait_w532.jpg
Mais pour le moment, profitons de l’attente avant la sortie du nouveau Marvel (le 24 avril) et de l’excitation qui monte avec les nouvelles images dévoilées aujourd’hui Tout en restant relativement classique (action, destruction, un début où on retrouve l’ironie de Tony Stark, et des répliques accentuant le tragique de la situation), la bande annonce met en exergue les enjeux d’un film plus sombre, qui se recentre sur Tony Stark, comme Tony Stark se recentre sur ce qui lui est essentiel. Loin du chou à la crème qu’était l’épisode 2, mais sans le désespoir de The Dark Knight Rises, Iron Man 3 s’annonce définitivement comme un film profond, grave, sans pour autant oublier l’ADN Tony Stark : l’humour, la classe, et Tony Stark lui-même, anti-héros insoumis et rebelle (le « genius billionaire playboy philantropist » d’Avengers), dont l’imprévisibilité augure de nombreuses surprises.
       
Le site de référence pour les amateurs de super-héros au cinéma : http://lestoilesheroiques.fr/
 

Rédigé par Captain Mel

Publié dans #Cinéma

Commenter cet article