Mon Festival de Cannes - jour 6

Publié le 20 Mai 2013

Zoë Saldaña et Marion Cotillard rayonnantes

Zoë Saldaña et Marion Cotillard rayonnantes

 

Jour 1 - mercredi 15 mai

 

Jour 2 - jeudi 16 mai

 

Jour 3 - vendredi 17 mai

 

Jour 4 - samedi 18 mai

 

Jour 5 - dimanche 19 mai

 

 

 

Jour 6 - lundi 20 mai

 

14h03 : programme du jour. Un thriller de Takashi Miike, Shield of Straw : un homme suspecté de meurtre et dont la tête est mise à prix tente de survivre jusqu'à son arrivée à Tokyo. Mais loin de suivre une structure classique, "des ennemis animés par une force surnaturelle, une union nécessaire entre des individus que tout oppose, une paranoïa haletante, des dilemmes moraux, des scènes d’action époustouflantes, font de ce dernier film de Miike un western urbain". Miike était déjà en compétition en 2011 avec Hara-Kiri : mort d'un samouraï.

 

© FDC / F. Lachaume

 

 

J'ai également peu entendu parler du deuxième film du jour, Un Château en Italie, porté par la seule réalisatrice en compétition, Valéria Bruni-Tedeschi. Laissant une grande place à l'autobiographie, le film est d'abord "l'histoire d'une famille qui se désagrège, d'un monde qui se termine et d'un amour qui commence". Les émotions à fleur de peau et l'authenticité permise par la part de vécu promettent un film intime, relativement singulier dans le paysage cannois.

 

 

Ce soir également sera projeté hors compétition le remake des Liens du Sang, Blood Ties, réalisé par Guillaume Canet (qui était devant la caméra du film original réalisé par Jacques Maillot). Porté par un casting hétéroclite et prometteur (Clive Owen, Billy Crudup, Mila Kunis, Marion Cotillard, Mathias Schoenaerts, James Caan, Zoë Saldaña), Blood Ties s'intéresse au parcours et aux relations de deux frères, l'un flic, l'autre voyou, dans le New York des années 1970. Un film noir doublé d'un drame familial, dont James Gray, en compétition avec The Immigrant et particulièrement aimé par la profession, a co-écrit le scénario avec Guillaume Canet. J'ai adoré les deux dernières réalisations de Guillaume Canet (Ne le dis à personne et Les Petits Mouchoirs), ainsi que Jappeloup (dont il est le scénariste) : Blood Ties rejoint donc la liste des films dont je guette la sortie.

 

 

© FDC / G. Thierry (en haut : Clive Owen, James Caan, Guillaume Canet et Billy Crudup - ci-dessus : Zoë Saldaña et Marion Cotillard)

 

 

 

19h10 : au Grand Journal ce soir : en première partie, Guillaume Gallienne, qui présente Les Garçons et Guillaume : à table ! à la Quinzaine des Réalisateurs, Valeria Bruni-Tedeschi, Filippo Timi et Louis Garrel pour Un Château en Italie. Le point commun des deux films ? Le portrait de leurs familles respectives (plus ou moins fidèle selon les voeux des réalisateur/trice).

 

 

19h29  : les montées des marches.

 

Celle décoiffée par un vent chaud transalpin d'Un Château en Italie.

 

© AFP

© FDC / L. Otto-Bruc

 

 

Et celle on-ne-peut-plus glamour de Blood Ties ; Marion Cotillard est somptueuse !

 

 

© AFP

 

 

 

19h36 Palmomètre augmenté aujourd'hui en raison de son absence hier.

 

¤ Borgman (d'Alex Van Warmerdam) : 4,4/10

Avis mitigés. On retient : le côté "surréaliste" qui rend le film à la fois "drôle" et un peu "ennuyeux", film au demeurant "superbement filmé et interprété" mais "daté, frustrant et vain".

 

¤ Inside Llewyn Davis (de Joel & Ethan Coen) : 5,8/10

Pas le meilleur film des frères Coen, mais on ne boude pas son plaisir. On retient : la "finesse" et la "mélancolie" d'un film auquel il manque peut-être un peu d'émotions, mais au casting uninaniment salué et dont on ressort avec le sourire.

 

¤ Shield of Straw (de Takashi Miike) : 3,2/10

 

Une erreur de sélection pour les critiques ! On retient : "beaucoup de bla-bla", "très appuyé", "mou" et au final "inutile".

 

Et  la palme du 20 mai est attribuée à... Tel Père, tel fils !

 

 

 

20h00 : arrivée d'Oscar Isaac, Justin Timberlake et T. Bone Burnett sous les cris un brin hystériques du public - je regrette l'absence de Carey Mulligan, mais cela permet d'écouter plus longuement deux acteurs humbles et passionnés.

On (ré)apprend qu'Oscar Isaac interprète bien lui-même les chansons du film. La bonne surprise est qu'on écoutera toutes ces chansons en entier.

Oscar Isaac qui, en efffet, n'est pas un inconnu : on connaît son visage, Inside Llewyn Davis lui permettra de se faire un nom.

Justin Timberlake est drôle et rend un bel hommage à son partenaire. Je n'aime pas particulièrement sa musique, mais c'est un acteur formidable et une belle personne il semblerait.

 

Il semble que cette année, Cannes sera résumée par la météo : le Festival aura été venteux pour Justin Timberlake, pluvieux pour Jennifer Lawrence.

 

Pour finir, le live de M. donne la pêche !

 

© AFP (Oscar Isaac, Justin Timberlake et Garrett Hedlund sur le tapis rouge d'Inside Llewyn Davis)

 

 

 

20h29 : je profite de la pub pour vous introduire (ce que j'aurais dû faire depuis longtemps) les membres du Grand Journal de Cannes : Michel Denisot et Daphné Bürki, les présentateurs ; Augustin Trapenard, Mouloud Achour, Chris Esquerre et Vincent Glad, les chroniqueurs ; Doria à la météo !

Rédigé par Captain Mel

Publié dans #Cinéma, #Festival de Cannes

Commenter cet article

powered management 18/06/2014 14:52

It was magnificent to see the image that you have shared here from the Cannes film festival. I have looked into the all the day’s news and I have all the information also. It was so nice of you to share almost many images from the Cannes film festival.