Mon Festival de Cannes - jour 12

Publié le 26 Mai 2013

Résumé du dernier jour : la Palme d'Or pour La Vie d'Adèle, la cérémonie de clôture avec une Audrey Tautou radieuse, et la projection de Zulu avec Orlando Bloom et Forest Whitaker
Résumé du dernier jour : la Palme d'Or pour La Vie d'Adèle, la cérémonie de clôture avec une Audrey Tautou radieuse, et la projection de Zulu avec Orlando Bloom et Forest Whitaker
Résumé du dernier jour : la Palme d'Or pour La Vie d'Adèle, la cérémonie de clôture avec une Audrey Tautou radieuse, et la projection de Zulu avec Orlando Bloom et Forest Whitaker

Résumé du dernier jour : la Palme d'Or pour La Vie d'Adèle, la cérémonie de clôture avec une Audrey Tautou radieuse, et la projection de Zulu avec Orlando Bloom et Forest Whitaker

Jour 1 - mercredi 15 mai

 

Jour 2 - jeudi 16 mai

 

Jour 3 - vendredi 17 mai

 

Jour 4 - samedi 18 mai

 

Jour 5 - dimanche 19 mai

 

Jour 6 - lundi 20 mai

 

Jour 7 - mardi 21 mai

 

Jour 8 - mercredi 22 mai

 

Jour 9 - jeudi 23 mai

 

Jour 10 - vendredi 24 mai

 

Jour 11 - samedi 25 mai

 

 

Jour 12 - dimanche 26 mai

 

13h19 : bonne surprise avec le dernier photocall du Festival en présence notamment d'Orlando Bloom (dont le retour sous les projecteurs fait plaisir), Forest Whitaker, Jérôme Salle et Alexandre Desplat. Dans le contexte de l'après-apartheid, Zulu, réalisé par Jérôme Salle, suit deux policiers au passé assez lourd qui tentent de rétablir l'ordre dans la ville de Cape Town de plus en plus gangrenée par le crime et la violence.

 

 

© FDC / T. Delange (première photo : Orlando Bloom et Forest Whitaker)

 

 

 

16h34 : à moins de trois heures de la cérémonie de clôture, Première a publié ses pronostics :

 

"Palme d'orLe Passé d'Asghar Farhadi

 

Grand prixTel père, tel fils d'Hirokazu Kore-Eda

Prix du juryLa Grande Bellezza de Paolo Sorrentino

Prix de la mise en scèneInside Llewyn Davis de Joel et Ethan Coen

Prix d'interprétation féminineAdèle Exarchopoulos et Léa Seydoux ex aequo pour La Vie d'Adèle

Prix d'interprétation masculineMatt Damon et Michael Douglas ex aequo pour Ma vie avec Liberace

Prix du scénarioA Touch of Sin de Jia Zhang-ke

Caméra d'orLa Jaula de oro de Diego Quemada-Diez"

 

Et un article supplémentaire sur les réactions critiques suscitées par La Vie d'Adèle.

 

 

16h51 : information de dernière minute mais qui a son importance... un film ne peut remporter la Palme et un autre prix (exemple pris au hasard, il est impossible que La Vie d'Adèle reçoive le Prix d'interprétation pour ses actrices et la Palme) ; le seul cas autorisé par dérogation est le cumul du Prix du Jury ou du Scénario avec un Prix d'interprétation. Cependant, Elephant de Gus Van Sant avait remporté la Palme et le Prix de la Mise en scène en 2003... Affaire à suivre !

 

 

18h58 : Orlando Bloom, Jérôme Salle et Forest Whitaker sur le tapis rouge pour Zulu, projection qui clôturera le Festival après la cérémonie de remise des prix de la compétition dirigée par Audrey Tautou.

 

 

(le Jury, impatient de révéler son palmarès : Nicole Kidman, Ang Lee, Steven Spielberg, Naomi Kawase, Lynne Ramsay, Christoph Waltz, Daniel Auteuil, Vidya Balan, Christian Mungiu)

 

 

19h00 : le tapis rouge a été foulé pour la dernière fois, les paillettes scintillent encore pour quelques heures, mais la vérité dont parlait Audrey Tautou ? Voici venue celle des différents jurys à travers le tant attendu Palmarès de ce 66e Festival de Cannes...

 

(Audrey Tautou, une fois de plus sublime et animant la cérémonie par son naturel)

 

 

Avant que les récompenses tombent pour les films en compétition, voici deux palmarès révélés hier et avant-hier : 

 

CINEFONDATION :

 

Premier Prix Needle de Anahita Ghazvinizadeh

 

Deuxième Prix : En attendant le dégel de Sarah Hirtt

 

Troisième Prix (ex-aequo) : In the Fishbowl de Tudor Cristian Jurgiu et Pandas de Matúš Vizar.

 

Anahita Ghazvinizadeh - Palmarès Cinéfondation - Remise de Prix © FDC / L. Otto-Bruc

© FDC / L. Otto-Bruc - Anahita Ghazvinizadeh, Premier Prix de la Cinéfondation

 

 

 

 

UN CERTAIN REGARD :

 

Prix Un Certain Regard : L'image manquante de Rithy Panh

 

Prix du Jury :  Omar d'Hany Abu-Assad

 

Prix de la Mise en scène : Alain Guiraudie pour L'inconnu du lac

 

Prix Un Certain Talent : l'ensemble des acteurs du film L'image manquanteLa Jaula de Oro de Diego Quemada-Diez

 

Prix de l'Avenir : Fruitvale Station de Ryan Coogler

 

© FDC / L. Otto-Bruc - les lauréats et le jury d'Un Certain Regard

 
 
 
 

CAMERA D'OR :

 

Caméra d'Or : Ilo ilo d'Anthony Chen (présente à la Quinzaine des Réalisateurs)

 

 
 
 
 
EN COMPETITION :

 

Palme d'Or du court métrage : Safe de Moon Byoung-Gon (mention spéciale : La Vallée des baleines de Gudmundur Arnar Gudmundsson et 37°4 Sud d'Adriano Valerio)

 

 

 

Prix d'interprétation masculine : Bruce Dern pour Nebraska d'Alexander Payne

 

(Bruce Dern étant absent, Alexander Payne l'a remplacé sur scène)

 

 

Prix d'interprétation féminine : Bérénice Béjo pour Le Passé !

 

 

(Bérénice Béjo avec Asghar Farhadi)

 

 

Prix du scénario :  Jia Zhang-Ke pour A Touch of Sin

 

 

 

Prix du Jury Tel Père, tel fils de Kore-Eda Hirokazu

 

 

 

Prix de la mise en scène : Amat Escalante pour Heli

 

 

 

Grand Prix Inside Llewyn Davis de Joel & Ethan Coen

 

(Oscar Isaac a reçu le Grand Prix à la place des frères Coen)

 

 

Palme d'Or : La Vie d'Adèle d'Abdellatif Kechiche (le grand favori, Steven Spielberg rendant également hommage à la performance de Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulos - qui auraient probablement remporté Prix d'Interprétation s'il avait pu se cumuler avec la Palme - et qui ont également reçu le petit rouleau destiné au vainqueur de la Palme d'Or)

 

 

 

(toutes les photos de la cérémonie de clôture : © AFP / V. HACHE)

 

 

 

"Nous avons écouté nos coeurs"

Steven Spielberg.

 

(c'est pour moi le meilleur argument que le Jury pouvait avancer, mais si vous voulez plus d'explications sur leurs choix, regardez la conférence de presse qui a suivi la cérémonie de clôture)

 

Rédigé par Captain Mel

Publié dans #Cinéma, #Festival de Cannes

Commenter cet article